L’exceptionnelle fascination qu’exerce Internet sur les cibles seniors… Internet devient un média majeur pour toucher le marché des baby-boomers et des seniors.

senior et internet

« Merci Internet, grâce à toi, j’ai l’âge que je veux. »

Personne n’est heureux de vieillir, personne, passée la cinquantaine, ne bondit de joie à chaque anniversaire, en clamant : « super, j’ai un an de plus ! »
Sans tomber dans un pessimisme qui n’est pas de mise, ayons tout de même la lucidité de comprendre qu’ au fur et à mesure de son parcours de vie, l’être humain a conscience que les années qui s’ajoutent aux années n’ont pas que des conséquences positives. Dès lors, dans une réaction tout à fait habituelle, tout un chacun va entreprendre une série d’actions pour « lutter, freiner, contrecarrer son propre vieillissement ». Cela prendra autant de formes qu’il y a d’individus. Certains arrêteront de fumer, d’autres se mettront au régime ou à une pratique sportive plus régulière, d’autres encore changeront totalement de vie, certains feront appel à des « coachs » ou des « relookeuses », sans oublier ceux qui auront recours à la chirurgie esthétique pour retendre, de-ci, de-là, certaines chairs devenues un peu flasques…
Bref, chacun, à sa façon, va modifier plus ou moins sensiblement la manière de conduire sa vie. Hommes et femmes vont devenir plus attentifs à ne pas se laisser distancer par les gens plus jeunes, au risque d’être trop vite catalogués comme « has been », « dépassé », « ringard », ce qui peut avoir des conséquences dramatiques sur le plan personnel, émotionnel et, bien entendu, professionnel. Il se trouvera toujours quelqu’un pour « savonner la pente » d’un nouveau quinqua un peu trop amorti et contribuer, sans trop d’effort, à le conduire vers la sortie. « Place aux jeunes, mon vieux ! »

Inutile de dire que cette prise de conscience ne manque pas d’être douloureuse, sans compter qu’elle s’accompagne des signes avant-coureurs de la vieillesse dont on se passerait bien. Pré ménopause, presbytie, calvitie galopante et autres gentillesses que nos corps nous adressent pour rappeler que « nous n’avons plus vingt ans ».
Et puis, ces petits riens que l’on glisse à l’oreille gentiment, « tu n’as pas d’appareil photo numérique ? Ah bon », « dis donc ton téléphone portable, il est bien amorti ! Ca fait un siècle qu’on n’en voit plus des comme ça », « t’as pas d’adresse e mail à la maison ? Ah ? », « le mp3, tu connais pas ? », « tu rigoles, tu te sers encore d’un agenda papier ! »…Non pas que chacun ait, vraiment, besoin de tout cela pour vivre mieux et plus heureux, certes non, mais, voilà quelques signes qui risquent de trahir aux yeux des autres un âge qu’ils pourraient considérer comme…« avancé ». Et dans une société aussi hystériquement jeuniste que la nôtre, il ne fait pas bon être considéré comme un …vieux.

Beaucoup de personnes sont sincèrement surprises lorsqu’on leur parle du « boom des seniornautes », jamais, elles n’auraient pensé que les plus de 50 ans puissent constituer l’un des segments majeurs du Web. Pourtant, à y bien regarder, la fascination qu’exerce Internet sur eux est évidente et très facile à comprendre.

Lorsqu’un senior branche son ordinateur et va surfer sur Internet ou relever son courrier électronique,  en une fraction de seconde, il procède en quelque sorte à une : « cure de jouvence » instantanée. En quelques clicks, il maîtrise, lui aussi, le symbole le plus abouti de la modernité technologique et de la modernité de comportements.
Lui, autant que n’importe quel jeune de son entourage ou de son entreprise, surfe sur le Web, « aussi vite et aussi bien ». Comme le dit si bien cette senior suisse :
« …Pour rester « in » et faire travailler mes méninges ! J’avoue aussi que j’adore épater des jeunes qui ne connaissent pas l’informatique !… »
(Etude « Pourquoi les seniors utilisent Internet? » OVSM Université de Genève)
J’ai l’âge que je veux ! Je suis aussi moderne et performant que les plus jeunes.

Cet effet psychologique qui regonfle parfois le moral bien « raplapla » des seniors est absolument crucial à connaître et respecter pour bien comprendre la relation un peu « magique » qui existe entre Internet et les seniornautes. On peut en sourire, on peut s’en moquer, n’empêche qu’il faut absolument avoir conscience de l’importance de ce phénomène d’« auto valorisation ». Le fait de prendre de l’âge est tellement mal perçu dans notre Société qu’il conduit directement à une dévalorisation des plus âgés, supposés incapables de comprendre et maîtriser les technologies modernes. (Pour l’anecdote, mes chers collaborateurs plus jeunes, n’hésitent pas à gentiment se moquer de moi, dès que mon ordinateur portable ultra léger plante ou que ma connexion Internet est la seule à ne pas fonctionner dans nos locaux…ah, que ce Monde jeune est « cruel » pour le nouveau quinqua que je suis !) Cette dimension psychologique est l’un des moteurs les plus puissants qui expliquent la « déferlante senior » sur Internet et qui, je vous le garantis, ne fait que débuter. C’est d’autant plus palpable lorsque les seniors arrivent à l’âge clef de la rupture apportée par la liquidation de la retraite (…joli terme, d’ailleurs, non ?) Les hommes, en particulier, vivent souvent très mal (pas tous, bien sûr), la rupture avec le milieu professionnel. En quelques jours, ils perdent leurs repères, ils perdent leurs relations d’autorité, ils perdent leurs responsabilités.
On le sait bien, pour beaucoup d’hommes, le cadre professionnel est celui à travers lequel ils se définissent en grande partie.
D’ailleurs, comme me le faisait remarquer récemment notre amie Christiane Collange, lorsque l’on rencontre pour la première fois des retraités, en quelques secondes ou minutes, les hommes ne peuvent pas résister au besoin d’indiquer quelles étaient leurs activités professionnelles respectives.
Chose qu’une femme, spontanément, ne fera que très rarement. Bref, l’homme restera toute sa vie, un ancien médecin, un ancien PDG, un ancien pilote de ligne, un ancien artisan, un ancien commerçant, un ancien de chez Renault, un ancien publicitaire…
Mais, gare à la déprime post-retraite ! Lorsqu’au bout de quelques semaines un peu euphoriques, l’homme reprend contact avec ses anciens collègues et ressent, par retour de boomerang, que tout se passe très bien sans lui, et que d’ailleurs, « tu vois, vieux, là, j’ai pas trop le temps… » Il prend conscience de son inutilité professionnelle, d’abord, mais qui peut vite tourner à plus grave, une remise en cause de soi. « Qu’ai je fait de ma vie ? Tout ça pour ça ? A quoi je sers, je suis « out » ! » Il devient crucial, alors, à cet homme déboussolé dans son emploi du temps et dans ses repères de se trouver des « dérivatifs » d’occupation et des façons de se « remettre en selle » statutairement. Autant vis à vis des autres, de sa femme, de ses enfants, des gens de son environnement que vis à vis de lui même. Il est urgent qu’il se retrouve bien dans sa peau !
Pour ce faire, il va se lancer dans la politique locale et la vie municipale, la vie associative, la musique, l’université, l’animation sportive autour de jeunes, ou autres…un seul objectif : s’occuper et retrouver une utilité sociale. L’ordinateur va leur donner le sentiment de « rester dans la course », de ne pas être « dépassé » . Les seniors sont attentifs aux conventions sociales et craignent d’être considérés comme « vieux « ou « ringards », ce qui va aussi les inciter à adopter les innovations techniques, dès lors qu’elles ont du succès et se banalisent. Le besoin de ne pas être exclu d’une société qui s’informatise à toute vitesse peut présider à l’achat d’un micro-ordinateur. Internet peut être compris comme un moyen assez spectaculaire d’intégration à la Société, et comme la façon de « démontrer » sa modernité.
C’est là qu’intervient Internet. Cet outil de communication exceptionnel, va contribuer à garder intact le moral de l’homme ou de la femme senior en lui permettant de rester connecté avec le monde, avec les jeunes générations, avec ses passions …

A propos JEAN-PAUL TREGUER

Président de TVLowCost et de Senioragency
Cet article, publié dans 1, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s